Acheter un bien immobilier en Suisse à Genève

Vous envisagez d’acheter un bien immobilier en Suisse à Genève ? Suivez le guide pour savoir comment devenir propriétaire de votre appartement dans la « cité de Calvin ». Vous y trouverez des conseils pour dénicher le bien de vos rêves et choisir le crédit hypothécaire adéquat qui vous permettra de financer votre achat.

Devenir propriétaire à Genève, les critères à respecter

Avant de vous lancer dans votre projet d’achat d’un bien immobilier à Genève en Suisse, assurez-vous de sa faisabilité.

En effet, en Suisse, si les ménages suisses peuvent acheter un bien immobilier dès lors qu’ils disposent des fonds nécessaires à son acquisition, l’accès à la propriété des ressortissants étrangers est régit par la Lex Koller :

  • Il n’y a pas de conditions pour les ressortissants de l’Union Européenne (UE) et de l’Association Européenne de Libre Echange (AELE), exception faite de la Roumanie et de la Bulgarie
  • Les ressortissants d’autres pays (titulaires d’un permis de séjour B et vivant de manière permanente dans le logement acheté ou titulaires d’un permis de séjour C) doivent agir pour leur compte et financer l’achat avec, au maximum, un tiers des fonds provenant de l’étranger.

Quant aux ressortissants étrangers non-résidents en Suisse, de nombreuses restrictions existent. Il faut vous rapprocher du service du registre foncier du canton de Genève.

Un apport financier d’au moins 20% de la valeur du bien immobilier

Pour qu’une banque ou un établissement de crédit accepte de vous prêter de l’argent pour financer votre projet immobilier à Genève, vos fonds propres devront représenter au moins 20% de la valeur du bien. Ce pourcentage peut toutefois varier selon les prêteurs et selon le montant emprunté.

A vous donc d’estimer au mieux le montant de vos fonds propres en sachant qu’ils se composent de :

  • Votre argent liquide
  • Votre épargne
  • Vos éventuels terrains ou biens immobiliers pouvant être mis en gage
  • Une éventuelle avance sur héritage
  • Vos capitaux de prévoyance professionnelle (2e pilier) si vous désirez les utiliser
  • Vos capitaux de prévoyance individuelle (3e pilier) si vous souhaitez les retirer

 

Le respect de la « règle du tiers » pour le montant du prêt hypothécaire

S’il existe des possibilités de déroger à la règle des 20% pour le montant des fonds propres, il est en revanche impossible de déroger à la règle du tiers pour obtenir un prêt hypothécaire. Les banques ont besoin de s’assurer que l’emprunteur pourra faire face aux charges financières durant l’intégralité de la période de remboursement.

Afin d’évaluer cette capacité à supporter ces charges financières, les banques appliquent la règle du tiers qui veut que « les charges du logement ne doivent pas dépasser 33% du revenu brut ».

Trois éléments principaux sont pris en compte

  • Les intérêts hypothécaires qui est la rémunération de la mise à disposition de l’argent prêté : 5% du montant emprunté
  • L’amortissement c’est-à-dire le capital remboursé chaque mois en sachant que l’amortissement aux deux tiers de la valeur de l’appartement doit être réalisé en 15 ans maximum. Il représente 1% du montant emprunté
  • Les frais d’entretien du futur logement représentent quant à eux 1% de la valeur du bâti si vous achetez dans le neuf, puis 2% à moyen terme puisque des réparations et travaux d’entretien seront à réaliser régulièrement. Le plus souvent, les banques y ajoutent des frais accessoires liés au logement telles que factures énergétiques ou assurances du propriétaire.

 

Il faut ajouter à cela les frais d’acquisition qui représentent en moyenne 5% du coût global de l’acquisition immobilière. Il s’agit des honoraires et frais de notaire, des émoluments du Registre Foncier et du droit de mutation.

 

Définir vos critères de recherche pour acheter votre bien immobilier à Genève

Voici les principaux critères à prendre en compte pour choisir votre bien immobilier à Genève :

  • La localisation du bien immobilier
  • La surface habitable du logement
  • Le nombre et le type de pièces
  • La luminosité
  • L’orientation
  • La possibilité de parking
  • La proximité des transports publics, des écoles ou encore des commerces

Trouver un bien immobilier à acheter en Suisse à Genève

Pour dénicher un bien immobilier à acheter à Genève, surveillez les portails dédiés à l’immobilier sur le web et les plateformes de petites annonces gratuites.

Ce premier travail de recherche doit vous permettre de voir si vos attentes sont en adéquation avec votre budget ou non. Veillez à bien analyser les annonces pour ce qu’elles sont et à visiter le ou les logements que vous convoitez pour éviter d’éventuelles déconvenues.

La meilleure solution reste toutefois de passer par une agence immobilière basée à Genève en Suisse qui saura vous accompagner efficacement en mettant en corrélation vos attentes et votre budget avec les logements disponibles sur le marché. Le professionnel de l’immobilier genevois pourra vous accompagner durant les visites et vous fournir des conseils avisés.

 

Visiter votre futur bien immobilier à Genève pour prendre la bonne décision

Prenez votre temps lors de la visite de votre futur logement genevois en n’omettant aucun détail. Cette première prise de contact peut aussi être l’occasion de constater que certains travaux de réfection sont à mener. Ces informations sont importantes car elles sont autant de surcoûts qui pèseront dans votre budget d’achat

Si le logement vous a séduit, il est conseillé d’effectuer une deuxième visite. Réalisez-la en soirée, après 19 heures lorsque la plupart des gens rentrent chez eux. Vous vous ferez ainsi une idée plus précise de l’isolation phonique du bien immobilier et du caractère calme ou bruyant du voisinage. Si vous avez des idées d’aménagement intérieurs, vérifiez également que cela est faisable dans l’espace existant. Vous pouvez vous faire accompagner d’un architecte ou professionnel du bâtiment qui saura à même de vous conseiller précisément.  Enfin, visitez le quartier pour vous assurer que votre futur logement se trouve à proximité des commerces, écoles et transports en commun genevois.

Négocier le prix de vente d’un bien immobilier à Genève

Retenez que le prix d’un bien immobilier ancien à Genève peut toujours être négocié. La négociation est d’ailleurs souvent la clé pour faire une bonne affaire. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites réaliser une expertise immobilière. Vous aurez ainsi davantage d’arguments pour convaincre le vendeur. Ne soyez pas trop rigide tout de même sous peine que le bien vous échappe.

Pour un bien immobilier neuf les négociations financières sont rares. Par contre, il est possible de convenir avec le promoteur de petites concessions. Si tel est le cas, veillez à toujours les formuler par écrit pour des motifs de preuve.

 

 

Click Here to Leave a Comment Below

Leave a Reply: